chirurgie-main-paris.com
chirurgie-main-paris.com

Maladie de Dupuytren

RDV = 01 42 27 07 13

Fiche pathologie Cliquer ici

Les suites opératoires de la maladie de Dupuytren comportent différents volets.

 

Chacune des prescriptions de sortie sont adaptées à chaque patient.

 

Une ligne de conduite globale est néanmoins suivie pour assurer la meilleure prise en charge auprès des différents soignants (médecin traitant, infirmière, kinésithérapeute, orthésiste, pharmacien...).

La dissection vasculaire et nerveuse des doigts opérés

La dissection minutieuse des doigts atteints par la maladie de Dupuytren nécessite du temps.

En fin d'intervention, le garrot est relâché pour vérifier les saignements des petits vaisseaux des berges de la cicatrice et éventuellement en réaliser l'hémostase (coagulation) pour éviter les hématomes post-opératoires.

Par ailleurs, la bonne recoloration des doigts est vérifiée.

 

Le fait de retrouver une extension des doigts après la chirurgie entraîne un repositionnement différent des nerfs principaux donnant la sensibiité. Il est parfois possible que les doigts fourmillent pendant quelques jours après la chirurgie. La récupération de la sensibilité est parfois immédiate et parfois différée de quelques semaines, alors que les nerfs ont été parfaitement préservés au cours de la dissection.

La cicatrisation

La cicatrisation de la peau après l'intervention est un des aspects primordiaux de cette chirurgie.

 

Les pansements sont faits en général tous les deux jours par une infirmière. Ils sont contrôlés fréquemment par votre chirurgien, dès la fin de la première semaine post opératoire.

 

Les soins peuvent être longs en fonction du stade de votre pathologie, car plus la flexion des doigts est importante, plus la cicatrisation peut prendre du temps (jusqu'à plus de 6 semaines selon les techniques choisies).

 

Souvent les cicatrices en paume peuvent être augmentées de volume et indurées.

Votre chirurgien vous conseillera souvent le port de conformateurs en silicone en tube (pour les doigts) ou en plaque (pour la paume de la main) à porter au maximum 4h d'affilée par jour ou la nuit pour redonner une souplesse au niveau de la zone opérée.

 

En effet, la rétraction cutanée créée par la maladie avec le temps nécessite des artifices chirurgicaux permettant une cicatrisation dans la meilleure position possible.

 

1er artifice = La paume ouverte ou technique de Mc Cash

La technique de paume ouverte consiste à laisser le pli palmaire distal de la main ouvert après la chirurgie en regard des doigts concernés.

Cette méthode peut être impressionnante mais donne des résultats esthétiques et fonctionnels tout à fait satifaisants.

De plus, il est prouvé qu'elle diminue les risques d'hématome et d'infection post opératoires.

La cicatrisation est "dirigée", c'est à dire guidée par l'application de pansements spécifiques et adaptés: pansements gras pour favoriser le bourgeonnement du fond de la cicatrice, défibrination mécanique par l'infirmière et le chirurgien, corticoïdes locaux pour aplanir le bourgeon. L'épidermisation se fait ainsi de manière concentrique. Les cicatrices sont en général très peu visibles après fermeture complète.

L'équipe chirurgicale remercie vivement le patient ayant fourni les photographies ci dessus, et ayant accepté leur diffusion

 

 

 

2e artifice = les lambeaux

Les lambeaux cutanés sont des moyens efficaces et sûrs d'assurer la cicatrisation en regard d'une zone nécessitant une couverture vascularisée immédiate et bien matelassée par le tissu graisseux atenant.

Les zones donneuses de lambeaux sont laissées en cicatrisation dirigée ou bénéficient d'une greffe de peau.

Citons les lambeaux fréquemment utilisés:

-lambeau latérodigital: couverture de la face palmaire des doigts

-lambeau de Jacobsen: couverture de la base du 5e doigt et technique de Mc Cash combinée

 

3e artifice = les plasties cutanées

Les plasties cutanées locales sont des méthodes d'incision de la peau permettant de tricher avec les surfaces et de couvrir des zones qui seraient découvertes normalement.

Citons les plasties fréquemment utilisées:

-Plastie en Z

-Plastie en V-Y

-Plastie en trident ou en Z inversés pour l'ouverture de la 1ere commissure

 

4e artifice = les greffes de peau

Prélevées la plupart du temps sur la face interne de l'avant bras, les greffes de peau peuvent être efficaces pour accélérer la cicatrisation de la peau, ou pour assurer un rôle "pare-feu" protégeant des récidives de la maladie.

Elles peuvent être recouvertes et appliquées par un tulle gras pendant plusieurs jours. C'est en général au 4e jour post opératoire que ce tulle gras est retiré pour vérifier la bonne "prise" de la greffe de peau, puisqu'il faut attendre la recolonisation de la peau greffée par les vaisseaux de la main.

L'immobilisation post opératoire

Parfois, selon le degré de rétraction post opératoire et les articulations atteintes par la flexion due à la maladie de Dupuytren, une immobilisation peut être nécessaire.

 

Cette immobilisation a pour but de favoriser la cicatrisation dans la meilleure position possible et ainsi éviter les brides cicatricielles.

 

Selon les constatations per et post opératoires, votre chirurgen peut décider de mettre=

 

-un simple pansement, doigt en extension, en général pour les maladies aux premiers stades de rétraction, touchant l'articulation métacarpophalangienne seulement

 

-une attelle "métal-mousse", doigt en extension, pour les atteintes plus importantes, souvent pour quelques jours seulement 

 

-une orthèse thermoformée sur mesure, le plus souvent, éventuellement avec rappels élastiques, à porter plusieurs fois par jour quelques dizaines de minutes, pour favoriser la cicatrisation en bonne position, tout en permettant une mobilisation active des doigts

La kinésithérapie

La kinésithérapie est souvent utile après une phase initiale d'immobilisation pour récupérer tout l'enroulement digital.

Les causes d'enraidissement après la chirurgie sont multi-factorielles:

- immobilisation et sous utilisation des doigts

- cicatrisation

- augmentation de volume des doigts

 

Elle permettra de favoriser le drainage, de réaliser une physiothérapie antalgique, de masser les cicatrices et de les assouplir, de récupérer les mobilités passives et actives en parallèle du port d'une orthèse si nécessaire.

Les médicaments

Toute prescription médicale se fera en fonction de votre âge, de votre état de santé, de vos antécédants, de votre profil allergique éventuel, et de vos traitements en cours.

 

Des antalgiques sont prescrits systématiquement. Les antibiotiques post opératoires ne sont en général pas nécessaires, même en cas de cicatrisation dirigée.

NOUVEAU : RDV EN LIGNE - Cliquez ici

 

Consultation

 

Consultations sur Rendez-Vous  Suivi post opératoire

CICM
92 boulevard de Courcelles
75017 Paris

 

au 01.42.27.07.13

 

 -  Ingrid et Rajae,

- standard externe

 

 

 

Clinique / Plateau Technique 

 

Urgences de la  Main, Paris 17

Clinique Internationale du Parc Monceau

21, rue de Chazelles

75017 Paris

 

+++ HOTLINE: 06 44 15 15 15  +++

 

Actualités

3 octobre 2015: Elections des représentants des Médecins aux Unions Régionales des Professionnels de Santé:

Dr Frédéric Teboul, président du Syndicat National des Chirurgiens de la Main, candidat au collège 2 

9 octobre 2015: Organistation par  le Centre d'une formation pratique destinée aux futurs chirurgiens de la main (internes et chefs des hopitaux de Paris)

 

26 septembre 2015: Congrès de la FESUM (service d'urgences mains d'Europe) auquel le centre participera activement

 

27-28 mai 2016: Congrès de la Société Française de Microchirurgie (GAM) à Paris Présidé et organisé par JN Goubier